Crypto-monnaie, Bitcoin, Ethereum et pourquoi pas ?

Si vous n’avez pas encore franchi le cap, il est temps de se préparer à la relance financière : ça va forcément repartir !

La bourse a perdu 50%, les crypto-monnaies un peu moins, mais la remontée est attendue, dès que le virus sera atténué.

Les crypto-monnaies, c’est comme les actions en bourse : vous l’achetez au cours à l’instant T et vous le revendez quand vous voulez, ou comme les devises, vous achetez du USD que vous revendez plus tard quand le cours est remonté.

Comme sur un PEA, l’argent reste sur votre compte « Crypto » jusqu’à que vous fassiez un virement sur votre compte courant.

Mais qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

Je vous invite à lire l’article très fourni du journaldunet. En voici un extrait :

Une crypto-monnaie est une devise électronique, ou virtuelle, car elle n’a aucune forme physique. Elle s’échange de pair à pair sur un système informatique décentralisé, ou blockchain, tenu à jour en permanence et (réputé) inviolable. Le code source d’une blockchain se base sur les principes de la cryptographie pour valider les transactions et émettre la monnaie elle-même.

journaldunet

Et la blockchain ?

Le concept de la blockchain, c’est que : plutôt que ce soit une seule plateforme (la bourse, par exemple) qui gère et maîtrise les flux, tout est décentralisé, utilisant les ordinateurs de tout le monde.

Dans la blockchain, on peut y mettre ce qu’on veut : des transactions financières, des contrats, des actes officiels, des historiques de transaction… tout peut être géré par ce concept. Chaque élément que l’on veut gérer est une suite d’informations, comme une chaine
Et vous voyez où je veux en venir 😉

Cette chaine est découpée en maillons (ou blocs, ou tokens) qui sont cryptés, envoyés dans le système, dupliqués et vérifiés en permanence – si un bloc venait à être modifié, il est serait érroné et rejeté. Impossible d’intervenir, à moins de modifier tous les blocs simultanément…

Chaque crypto-monnaie ou chaque projet a son propre réseau de partage avec ses propres tokens.

C’est le concept de la  » block chain « .

Si vous avez utilisé le système Torrent pour télécharger, c’est pareil : tous les ordinateurs connectés partagent un bout du fichier que vous voulez télécharger et celui qui a reçu un bout le repartage à son tour… dupliqué et vérifié…

Revenons aux crypto-monnaies :

Comme en bourse, il en existe des dizaines (centaines, milliers ?).

Certaines ont plus de popularité que d’autres :

Les plus connues sont le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le Basic Attention Token (BAT), le Tezos (XTZ), l’EOS (EOS), le Litecoin (LTC), le Stellar Lumens (XLM), le Monero…

Les bitcoins sont les tokens du réseau Bitcoin, les ethers sont les tokens du réseau Ethereum, etc…

Comme les actions d’entreprise, vous pouvez en avoir gratuitement (PEE, attribution de rémunération, …) ou en acheter (voir plus bas).

Pour en avoir  » gratuitement « , il faut  » miner « …

Le minage désigne la validation d’une transaction réalisée en devise virtuelle, par exemple en bitcoins, en en cryptant les données et l’enregistrement de celle-ci dans la blockchain.

Les opérateurs, particuliers ou entreprises, qui utilisent la puissance de calcul (de processeurs, d’ordinateurs ou de cartes graphiques utilisées pour les jeux vidéo) pour valider une transaction sont appelés « mineurs ». En pratique, les mineurs utilisent un logiciel pour résoudre un problème mathématique, résolution qui se traduit par la validation d’une transaction.

Celui qui « mine » pour valider les transactions de la blockchain est « récompensé » en crypto-monnaie, il récupère un micro pourcentage de la transaction.

Et c’est là que ça devient intéressant :

Comment devenir mineur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *